Pâturages partagés

Pour entretenir les espaces naturels sans abîmer la biodiversité, nous avons choisi de nous faire aider par quelques moutons d’Ouessant et, en 2015 pour la première année, afin de diminuer l’ampleur de la végétation de linueux, de deux chèvres :

  • Castafiore et Polux, qui ont donné naissance à un petit bélier à l’automne, Rikicui.
  • Pirouette et Cacahuète, cette dernière a également donné naissance à l’automne à une petite chèvre, Coquillette.
  • Frizette, notre nouvelle recrue en provenance du troupeau de la Citadelle.

La petite taille des moutons d’Ouessant limite l’altération des murs, alors que lorsque les chèvres sont présentes nous devons protéger les constructions en pierre sèche par des clôtures électriques mobiles pour qu’elles ne puissent y accéder.
Pour éviter le surpâturage nous les faisons tourner entre plusieurs parcelles quand cela est nécessaire.
Sur ce sujet, nous agissons en partenariat avec la Bergerie des 7 collines.

Première naissance !

Rikicui peu après la naissance

chevres_moutons (8)

Transhumance du « troupeau » entre parcelles

 

Publicités