L’association

Des siècles durant, nos ancêtres ont construit et entretenu des murs en pierre sèche sur les collines bisontines et de la vallée du Doubs qui ont permis à des générations de vivre de la terre. Aujourd’hui la majorité de ces terrasses est en friche. Cette absence d’entretien amène l’altération des ouvrages en pierre sèche (murs de soutènement, cabordes, abris…) qui sans une revalorisation finiront par disparaître.

Pour demain, nous souhaitons que les habitants des collines bisontines et d’ailleurs :

  • Restaurent et entretiennent durablement ces ouvrages traditionnels en pierre sèche
  • Redonnent une fonction liée à des activités de nature aux terrasses

Nous avons des valeurs et des motivations qui guident notre volonté de fonder l’association. Ces valeurs et ces motivations devront être respectées dans le choix et la mise en place des actions entreprises. Ces motivations et valeurs sont les suivantes :

  • Restaurer et valoriser le patrimoine agricole des collines bisontines et d’ailleurs
    • Restaurer et entretenir les murs, cabordes et abris dans le respect de l’esthétique et de l’architecture originelles de ces ouvrages
    • Utiliser les techniques de maçonnerie à pierre sèche employant des matériaux naturels, dans le respect de l’environnement

Protéger les sentiers et les parcelles des éboulements de terrain

  • Respecter et valoriser le patrimoine naturel (faune et flore)
    • Accueillir la biodiversité spécifique aux terrasses
    • Lutter contre la fermeture des terrasses
  • Faire vivre les terrasses en développant des activités adaptées et respectueuses du milieu naturel
  • Transmettre un patrimoine architectural et naturel aux générations futures en ouvrant la connaissance des terrasses et les techniques de maçonnerie à pierre sèche aux habitants et voyageurs
  • Créer du lien social entre les habitants et voyageurs, mettre en partage des besoins, des envies et des moyens humains

Téléchargez les statuts de l’association.

partenariats

Avec l’envie de participer à un projet collectif partagé avec le plus grand nombre, les membres de l’association créent des partenariats avec :

Membres de l’associatioN

  • Luc

J’ai eu la chance de passer mon enfance dans les paysages des anciennes parcelles de vigne, de jouer les aventuriers dans les cabanes en pierre sèche et de gratter la mousse des murs de soutènement à la recherche de trésors… La passion de la pierre sèche (et de la vigne !) m’a pris tout petit, je n’en ai conscience que depuis quelques années et aujourd’hui, je veux la vivre à fond et la partager avec le plus grand nombre pour redonner vie à ces espaces ensoleillés.
Si j’ai participé, en 2013, à la création de l’association (avec Muriel et Clément), c’est parce que je veux être actif dans la remise en valeur du patrimoine en pierre sèche des anciennes parcelles de vigne de nos collines.

  • Clément

Je me suis engagé dans l’association car si nous n’intervenons pas, ces anciennes terrasses agricoles auront prochainement totalement disparues. J’ai la conviction que ces paysages, façonnés par l’homme depuis des siècles sont précieux et peuvent retrouver des fonctions dans le respect et l’intérêt de la biodiversité.

  • Jean-Christian

Je me suis engagé dans l’association car il faut entretenir, valoriser et protéger le cadre de vie exceptionnel dans lequel nous avons la chance d’évoluer, ici à Besançon. Historien de formation, je suis tout particulièrement attaché à la conservation du patrimoine culturel de manière générale. Par ailleurs, redonner vie aux terrasses, c’est renouer avec le passé pour mieux préparer l’avenir !

  • Muriel

J’habite sur un bateau.
Depuis mon bateau, je vois une colline.
Le bateau est mon terrier, la colline est ma rivière.
Alors… j’ai pensé à créer une association pour protéger la colline, sa végétation, ses murets et ses murgers.
Maintenant que l’association existe, il est devenu important pour moi aussi de protéger le plaisir des participants… dans le respect des statuts !

  • Baptiste

L’association m’a fait découvrir un patrimoine oublié qui a servi nos anciens pendant des siècles. Restaurer aujourd’hui des murs en pierres sèches c’est se reconnecter avec notre nature profonde et le travail de nos ancêtres. Des terrasses à nouveau utilisable, ouvertes à tous, permet de retrouver un sens et une utilité pour les générations futures !

  • Marine

A Besançon, j’ai découvert une ville avec une forte identité géographique, une ville entourée de collines. En devenant architecte, j’ai appris à être sensible à la beauté des paysages façonnés par les constructions en pierres sèches. De nature ordonnée, trier, choisir, empiler des pierres pour construire un ouvrage me procure de la satisfaction. Cet ouvrage s’inscrit alors dans un espace et dans le temps et nous rappelle que ce que nous faisons a du sens. La restauration du patrimoine en pierres sèches nous permet de nous souvenir que d’autres, avant nous, ont su être créatifs. Je me suis engagée dans l’association et les terrasses que l’on restaure nous permettent de partager ensemble un projet, du temps, des discussions, des idées.

  • Anne

J’ai toujours voulu construire une cabane. J’en ai commencé plein et fini une seule. Mais le vent, la pluie et le temps en ont eu raison. C’est peut-être de là que tout est parti ? Cette envie de s’immerger dans la nature, de la découvrir en profondeur, de surprendre ses occupants en tous genres, de comprendre le rapport qu’entretiennent les humains avec elle depuis si longtemps.
Parcourant la France de régions en régions, j’ai toujours été attirée par le petit patrimoine qui s’intègre dans des paysages si variés.
Fraîchement arrivée à Besançon, j’ai tout de suite eu un coup de cœur pour cette Franche-Comté pleine de charme et de surprises. Hop, rien de plus enrichissant que de construire un mur en pierre sèche pour contribuer à préserver l’identité locale, transmettre ce savoir-faire mais aussi rencontrer des gens sympas et partager ensemble d’agréables moments dans un cadre magnifique… en terrasses !

Equipe Herodes (4)

Publicités